Frelon asiatique

Des nids de frelons asiatiques ont été recensés sur la commune ces dernières années. La Ville de Basse-Goulaine aide les particuliers résidant sur la commune à en assurer la destruction.

Une prise en charge à 80 %

intervention_credit-FDGDON44La Ville de Basse-Goulaine propose une prise en charge de la destruction des nids de frelons à hauteur de 80 %, chez les particuliers résidant sur la commune.

Avant toute intervention, contactez les services techniques de la ville au 02 40 13 51 86.

Cette action est menée en partenariat avec la FDGDON (Fédération Départementale des Groupements de Défense contre les Organismes Nuisibles de Loire Atlantique).

Le frelon asiatique : qui est-il ?

Le Frelon asiatique (Vespa velutina) est originaire d’Asie. Depuis 12 ans, l’espèce ne fait que progresser sur le territoire national et départemental et a un impact sur la filière apicole (prédation envers les abeilles domestiques), sur les productions agricoles et sur la biodiversité.

Le frelon asiatique au fil des saisons

De mars à la mi-juin

Les reines de frelons asiatiques commencent à installer leur pré-nid le plus souvent à proximité immédiate des humains. De la taille d’une balle de ping-pong au début du printemps jusqu’à celle d’un melon vers la mi-juin, il passe souvent inaperçu. La destruction d’un nid à cette saison évite le développement de la colonie et réduit l’impact de l’espèce sur les abeilles, la biodiversité et diminue le risque de piqûres.

De la mi-juin à la mi-octobre

Les nids de frelons asiatiques se développent très rapidement et atteignent des tailles assez importantes (de celle d’un ballon de foot à plus de 90 cm en septembre).

L’activité des colonies est au maximum, la prédation sur les abeilles et les risques d’accidents (dérangement de nid et piqûres) également.

Fin d’automne et hiver (période à définir selon les conditions climatiques)

Avec l’arrivée des premiers froids et de conditions météorologiques défavorables, les colonies de frelons asiatiques déclinent, la prédation sur les abeilles et les risques de piqûres également. Les futures reines ont quitté le nid pour se faire féconder et hiverner à l’abri. Elles ne ressortiront qu’au printemps.

Partager cette page sur :